Lumière sur le Tantra

Lumière sur le Tantra

Toute l’intention, tout l’effort du Tantra, est de percer les secrets et de plonger dans les mystères de l’amour, de la vie et de la mort.

Cherchez-vous ?

Le développement intégral de tout votre être, des relations amoureuses et sexuelles nourrissant votre démarche spirituelle, un état méditatif qui imbibe votre vie quotidienne de joie et de paix, une ouverture aux dimensions énergétiques et spirituelles de votre corps, une gestion dynamique et créative de vos émotions, une guérison de vos traumatismes, une recherche de qui vous êtes véritablement dans une appartenance au Tout au-delà des sentiments douloureux de séparation, un bonheur qui se découvre par et dans le corps, le cœur et la conscience dans l’émerveillement et la gratitude,

Le Tantra est pour tous ceux qui veulent vivre de façon authentique, intense et passionnée. L’intensité de présence à vous-mêmes, à votre corps, à vos ressentis, à toutes vos émotions sans choix ni rejet, allumera en vous un feu vibrant perceptible dans tout votre être.

Le Tantra hier et aujourd’hui

Le Tantra évoque probablement pour la plupart d’entre vous des séminaires de développement personnel permettant de revaloriser le corps, la sensualité, la relation amoureuse et la sexualité. Pourquoi s’appellent-ils Tantra ?

Loin des clichés, le Tantra est une tradition ancienne, diversifiée, porteuse d’un enseignement lumineux qui peut éclairer notre manière de vivre dans un monde soumis à des transformations profondes et intenses. Même dans le passé le plus reculé, le terme Tantra a désigné des pratiques très différentes. Il est intéressant de savoir qu’en Inde et au Tibet un tantra est aussi un livre technique qui traite de sujets très variés tels l’architecture, la musique ou la médecine. En Inde, comme dans toutes les traditions originelles de l’humanité, il n’y a pas la séparation entre le profane et le sacré. Tout ce qui est technique est une action des hommes en relation avec les forces cosmiques. Construire une maison, c’est aussi construire un temple et l’intention principale d’un Tantra sur l’architecture est d’aider ceux qui vont l’habiter à trouver leur place juste dans l’univers, environnement proche et cosmique, astrologique entre autre. Le mot Tantra a naturellement désigné les textes concernant les éléments les plus importants de l’activité humaine, la sexualité expression primordiale de la vie, la magie qui concerne la relation des hommes avec les puissances de la nature, la méditation qui permet de s’ouvrir à toutes les dimensions de la nature humaine et de l’univers. C’est ainsi que le Bouddhisme tibétain s’est qualifié de tantrique car il utilise de multiples techniques pour atteindre l’éveil. Les yogas hindouistes de l’Inde ou de Bali disposent d’une richesse analogue difficilement imaginable pour le commun des mortels. Le texte le plus connu est probablement le « Vigyana Bhairava Tantra”, souvent appelé Le livre des secrets parce qu’il expose 108 techniques de transformation intérieure abordant de nombreux aspects de l’existence. Sur ces 108 techniques, six parlent de sexualité, ce qui montre bien que le Tantra traditionnel utilise bien la puissance sexuelle mais ne s’y limite pas.

Le Tantra n’est ni une philosophie, ni une religion, il est avant tout un ensemble de techniques, une méthode, une ingénierie intérieure. Il s’adresse à ceux qui recherchent une transformation de tout leur être et qui veulent savoir comment s’y prendre.

« Intégrer la sexualité dans la recherche spirituelle bouscule nombre de traditions qui préconisent l’abstinence sexuelle comme un élément fondamental de cette recherche. Le Tantra dérange souvent. L’aspect “transgressif” du tantrisme, en réaction à l’austérité du Brahmanisme, est ce qui a particulièrement plu en Occident, ainsi que l’utilisation de rites sexuels (qui sont en fait des pratiques rares, réservées à quelques initiés).

La transgression d’interdits sociaux et moraux, ainsi que l’utilisation de la force sexuelle dans le tantrisme ont beaucoup fait fantasmer les Occidentaux. Il s’agit cependant d’une vraie démarche religieuse et spirituelle complexe, très rigoureuse et très difficilement accessible. » Alexandre Astier, L’hindouisme, Paris, Eyrolles, 2013, 187-196.

Le Tantra rouge et le Tantra blanc

Dans les cercles tantriques, on parle du Tantra rouge et du Tantra blanc ou, ce qui désigne la même chose, du Tantra de la main gauche et du Tantra de la main droite. Beaucoup pensent que le Tantra rouge, ou de la main gauche, est une voie qui préconise l’utilisation directe de la sexualité, et le Tantra blanc ou de la main droite, des pratiques énergétiques sans relation sexuelle. C’est une vision un peu courte. En fait, le Tantra rouge est appelé ainsi parce qu’il se réfère au sang des menstruations, et donc à une approche féminine du Tantra. Pourquoi est-il synonyme de Tantra de la main gauche ? Parce que cette main est reliée au cerveau droit, au rôle intuitif et fusionnel de cet hémisphère cérébral.

« La voie de la main gauche dit: L’amour est prière, l’amour est divin. Il dit que rien ne doit être laissé de côté parce que tout ce que le divin a donné peut être utilisé. Utilisez-le et faites-en une marche. Transformez-le en une marche vers le temple du divin. N’en faites pas un obstacle sur le chemin et n’en faites pas un empêchement. Faites-en une marche et grimpez. Faites même de la sexualité une marche. Surtout ne vous y opposez pas. » Osho

Le risque de cette voie est le laxisme, le marécage émotionnel où tout est mélangé sans structure et sans compréhension des processus énergétiques engagés dans la sexualité, sans travail sur les émotions, sans prise en compte des blessures de l’enfance, sans remise en cause de nos croyances, sans une réelle prise en compte du partenaire. Une bonne sexualité, de bons orgasmes, une expression des émotions et tout ira bien, vous êtes devenu un adepte du Tantra, un tantrika.

La voie de la main droite est l’ensemble des méthodes et techniques yogiques dont le but est de transformer les énergies vitales fondamentales, le sexe et les émotions, la colère et les instincts guerriers, en empêchant leur expression naturelle, en les maîtrisant. C’est la voie ascétique du Yoga traditionnel. Le risque de cette voie est l’excès de rigueur, le refus des plaisirs de la vie, le dessèchement, le sentiment de supériorité, le « holier than you. », le « plus avancé que vous sur le chemin spirituel. ».

Le Néo-Tantra

Le maître indien Osho a donné de nombreux enseignements sur le Tantra. Il a appelé sa vision le néo-Tantra, en quelque sorte une mise à jour. Sa constatation : les hommes et les femmes d’aujourd’hui sont tout à la fois soumis à une forte répression de leurs énergies sexuelles et de leurs émotions et cela dans un monde terriblement agressif et frustrant, où la sexualité est omniprésente. Cela crée un mélange explosif de stimulation et de répression qui fait que bien peu s’y retrouvent et que bien peu ont accès à une sexualité saine et naturelle. Selon Osho, pour que nous puissions avoir accès à l’alchimie du Tantra, il est nécessaire de balayer les conditionnements sociaux et familiaux, ce qui nourrit la perception que le Tantra est “transgressif”, et de remettre en vie notre monde émotionnel. Dans la communauté qu’il a fondée, Osho a créé et développé des processus de thérapie de groupe intégrant la catharsis, la bioénergie et la danse qui reprennent des éléments traditionnels mais aussi d’autres provenant de la psychologie occidentale.

Pour que ce Néo-Tantra soit complet, il devrait donc inclure la traversée des tabous et interdits, et aussi la reconnaissance des blessures et traumatismes, pour retrouver une sexualité et une vie naturelle et rendre possible la transformation alchimique menant vers l’absolu. Autrement dit la dimension de la guérison émotionnelle et celle de la transcendance sont essentielles au Néo-Tantra selon Osho.

Sexualité sacrée

C’est la qualité du regard que nous portons sur notre sexualité et le niveau de conscience dans l’acte qui la rend divine et sacrée, ou qui la maintient dans l’instinct et la compulsion. Mettez-y toute votre présence, toute votre attention. Comment s’éveille-t-elle, comment se répand-elle dans tout votre être et anime-t-elle toutes vos cellules ? Rendre la sexualité sacrée dépend d’une capacité qui se développe, la capacité à ressentir. Cette capacité est la fondation même des processus de méditation quels qu’ils soient. Elle fondatrice d’une sexualité pleinement consciente. La pleine conscience et la bienveillance, autrement dit l’amour, sacralisent la sexualité.

De manière instinctive, sans éducation, sans apprentissage car tout était et est encore tabou…D’où les frustrations, les excès et les souffrances….

L’autre manière de vivre sa sexualité qui est celle du Tantra, est de vivre la sexualité en pleine conscience, sans précipitation, attentif à tout ce qui monte en soi et en l’autre, sans égocentrisme et sans oubli de soi. À un certain point d’évolution la pulsion se transforme sous la lumière de la conscience attentive. Cela n’est possible que si les partenaires ont suffisamment progressé dans la présence à eux même et à l’autre, en particulier dans la gestion de leurs émotions et de leur stress.

Les amants sont véritablement nus l’un avec l’autre, c’est à dire qu’ils se dévoilent complètement dans leur jouissance comme dans leurs peurs. (…)