Un poème d’Osho extrait du livre Die, oh Yogi die

Si tu veux traverser l’océan rugissant
Prends ta vie en main et plonge dans les vagues.

Ces vagues viennent de si loin
Elles apportent les messages d’un monde nouveau
Combien de temps resteras-tu assis sur ce rivage
Alors qu’une musique divine t’appelle sur l’autre rive?

Si tu aspires à une vie nouvelle, à une jeunesse et à un coeur tout neuf
Aujourd’hui tu dois embrasser l’océan tumultueux.

Elances-toi aujourd’hui avec une confiance renouvelée
Regarde plus haut, fais l’histoire
Laisse loin derrière toi le ciel ancien
Embellis aujourd’hui ton univers d’un ciel nouveau
Si les voix d’une nouvelle création résonnent en ton être
Tu dois renouveler chacune de tes cellules.

La douleur de l’anéantissement
deviendra le chant d’une nouvelle création.
La noirceur de la nuit
Deviendra la bénédiction du soleil
Maintenant laisse ce vieil idole décrépi du passé tomber en poussière
N’importe quelle pierre sur laquelle tu poseras la main deviendra divine
Ton cœur aspire aux sommets de l’Himalaya
Alors pourquoi s’intéresser aux abimes de l’océan
Aujourd’hui tu t’élances vers le ciel sans limite
Ouvre tes ailes.

Si tu aspires à traverser l’océan rugissant
Prends ta vie en main
Plonge dans les vagues!
OSHO (Traduction Dominique Vincent)