Thérapie et prière selon Osho

Ces paroles d’Osho exprime bien notre vision de la thérapie. Le mot même de religion signifie relier. Notre thérapie tente de vous remettre en relation avec le Tout, en contexte dans cet univers vaste et mystérieux.
Osho, Quand peut-on dire qu’une thérapie est terminée?
La thérapie correspond au besoin d’une personne qui se sent clivée. La thérapie correspond au besoin d’une personne fragmentée. Une thérapie peut être considérée comme complète quand vous êtes redevenu entier, quand vous êtes une unité.
 
Mais il n’y a pas de thérapie telle que connue dans le monde actuel, qui vous mène à votre entièreté. La thérapie est au mieux rien d’autre qu’un réaménagement – peut-être un peu meilleur qu’avant – mais vous restez fragmenté. C’est le même mobilier réarrangé dans la même pièce – peut-être un peu plus pratique – mais cela ne vous rend pas entier car quand une personne devient entière, sa vie devient prière. La prière est l’effet secondaire de l’entièreté. L’entièreté vous rend sacré. Jusqu’à ce que votre thérapie apporte la prière à votre cœur, elle n’est pas encore complète. Le besoin fondamental est celui de la prière.
 
On rapporte que Jung a dit – et son observation est absolument juste – que la moitié de ses patients n’avaient pas besoin de thérapie mais de religion. On rapporte également qu’il a dit – et de nouveau il a parfaitement raison – que tous les patients de plus de quarante-deux ans qui sont venus le consulter n’avaient pas besoin de thérapie mais de prière.
 
Le besoin réel est de se trouver en contexte dans cette existence infinie. L’égo fait de vous un être séparé. La prière dissout l’égo et vous redevenez un avec l’existence. Redevenir un avec l’existence, c’est atteindre l’extase. Rester séparer, c’est rester dans le conflit. Rester séparer signifie que vous vous débattez avec l’existence, que vous ne coulez pas avec la rivière. Vous pouvez même tenter de nager à contre-courant – et nager à contre-courant, vous pouvez être certain de demeurer dans la frustration, vous serez en échec.
 
Couler avec la rivière – tellement que vous devenez un avec la rivière, vous faites simplement partie de la rivière, vous n’avez plus aucune volonté propre, vous vous êtes rendu à la volonté du Tout – c’est cela la prière. Et une thérapie est complète, terminée, quand la prière nait dans votre cœur.
 
Osho, Secret of secrets vol 2 # 8, traduction Dominique Vincent