Newsletter n°6 – Juin 2019 – « Ma rencontre avec Osho »

Newsletter N°6 – JUIN 2019

Bienvenue tel que vous êtes,

sur votre propre chemin.

Photo d’archives de la rencontre de Dominique Vincent
avec le Maître Osho, le 22 janvier 1980 à Pune.

Édito

Chacun doit trouver son propre chemin, le respecter, et chérir sa voix intérieure. Le témoignage de l’un ou de l’autre peut être une source d’inspiration mais ne devrait jamais être une invitation à imiter qui que ce soit. C’est dans cet esprit que je vous témoigne (Dominique) de ma rencontre avec Osho en 1979 et de ce que signifie pour moi la rencontre avec un Maître. (Voir l’article en fin de la Newsletter).

Notre défi à tous les deux, Marie Anne et Dominique, est de vous accompagner sur votre propre chemin tel que vous êtes! C’est le défi de tout enseignant, de tout thérapeute, non pas de chercher à vous orienter sur des voies préconçues comme bonnes pour vous, mais de vous accompagner dans la quête de qui vous êtes vraiment, de vos intentions profondes, dans la réalisation de vos potentiels, dans votre épanouissement de joie, de paix et de bonheur. Tous nos séminaires vont dans ce sens en l’abordant sous différentes facettes. Au service de l’amour, au service de nous tous, au service de la vie.

Faisons le point sur les séminaires de cet été : Le séminaire Vivre l’amour au quotidien pour couples du 7 au 12 juillet est en train de terminer son remplissage, ainsi que le séminaire Rencontre avec l’enfant intérieur du 28 juillet au 2 août. Il reste encore de la place pour les séminaires Osez être, le Jeu du Roi/Reine du 14 au 19 juillet et le séminaire Tantra la voie de l’amour du 4 au 9 août.

Il est temps de penser au séminaire Objectif Santé du 30 août au 6 septembreDans la situation de vie actuelle, il est de plus en plus difficile de maintenir un état de santé éclatante pour en savoir plus, cliquez ici

Nous vous invitons à vous connecter avec nous, au-delà de toute souffrance et de tout jeu du mental, à la Source-Amour de l’univers.

Nous vous souhaitons un très bel été.

Marie-Anne et Dominique

Sommaire

  1. Tous nos séminaires à venirinscrivez-vous le plus vite possible pour nous faciliter l’organisation des séminaires en cliquant ici.
  2. A lire, à méditer : Dominique Vincent revient sur sa relation longue de 40 ans avec le Maître Osho et vous propose une réflexion sur le rapport du disciple au Maître et l’apport de cette relation dans la vie quotidienne.
  3. Conclusion avec une citation délicieuse d’Osho !

Séminaires à venir

07 juillet / 12 juillet

VIVRE L’AMOUR AU QUOTIDIEN
Intensif d’été. Pour couples.

En savoir plus

14 juillet / 19 juillet

OSER ÊTRE : « LE JEU DU ROI »
Retrouver votre leadership naturel

En savoir plus

28 juillet / 02 août

À LA RENCONTRE DE L’ENFANT INTÉRIEUR

En savoir plus

04 août / 09 août

TANTRA, LA VOIE DE L’AMOUR :
Améliorer votre capacité à établir des relations chaleureuses et efficaces

En savoir plus

30 août / 06 septembre

SÉMINAIRE « OBJECTIF SANTÉ »

En savoir plus

18 octobre / 20 octobre

PARFUMS DE FEMME:
Retrouver notre puissance de femme
et accueillir ses mystères.

En savoir plus

18 octobre / 20 octobre

HOMMES DEBOUT
Découvrir le féminin sacré en soi.

En savoir plus

30 octobre / 3 novembre

SÉMINAIRE INTENSIF VERS L’ÉVEIL
« Qui Suis-Je ? »

En savoir plus

22 novembre 2019 – 1er module

LE JEU DU ROI / REINE
Formation personnelle au leadership
en quatre modules sur l’année 2019/2020

En savoir plus

21 novembre 2019 – 1er module

LE JEU DU ROI / REINE
Formation d’animateur Jeu du Roi
en quatre modules sur l’année 2019/2020

En savoir plus

28 décembre 2019 / 1er janvier 2020

CÉLÉBRATION POUR COUPLES

En savoir plus

21 janvier / 3 février 2020

SÉMINAIRE À BALI
L’île des Dieux

En savoir plus

10 avril / 13 avril 2020

DANSE DE KALI
Danser ses ombres pour s’éveiller à la lumière

En savoir plus

A lire, à méditer

Plusieurs d’entre vous m’ont demandé de témoigner de ma relation avec Osho. Pour mieux me connaître ? Pour mieux appréhender Osho, son enseignement, son impact sur ceux qui l’ont rencontré ? Pour une source d’inspiration ? Pour mettre au clair ce que peut être une relation de Maître à disciple? Pour comprendre mes sources d’inspiration qui orientent ma pratique professionnelle. Je m’y mets, toutefois avec une certaine pudeur car cela touche à mon intimité la plus profonde.

Credit: Sannyas Wiki

Disciple et Maître

Tout d’abord quelques mots sur la relation de Maître à disciple, ou plus exactement de disciple à Maître car c’est cela que je connais. Je me considère toujours comme disciple d’Osho quarante ans après l’avoir rencontré, trente ans après son départ de ce monde. Cela ne signifie pas que je m’identifie à quelque communauté que ce soit se réclamant de lui. Choisir de me mettre en position de disciple est un choix intérieur conscient qui ne relève que de moi-même. Qu’il y ait d’autres disciples peut être important comme soutien mutuel, une sorte de fraternité de cœur, un champ d’énergie. En langage bouddhiste on appelle cette communauté la Sangha. Cela, je peux le ressentir quand je vais à une fête, à une célébration initiée par l’un ou l’autre, quand nous méditons ensemble. Pour autant, je ne fais partie d’aucune organisation, d’aucune institution se réclamant d’Osho. Aucun des groupes organisés autour de son enseignement ne me convient complètement. Je l’ai souvent entendu dire: « Be a light unto yourself. » ce que je traduis par : « Sois ta propre lumière, celle qui t’éclaire de l’intérieur depuis toujours, celle que tu as oubliée depuis trop longtemps. »

Je n’attends pas d’un Maître qu’il soit parfait mais qu’il me guide sur le chemin de mon intériorité, qu’il me rappelle ma propre lumière. Certains peuvent penser que d’avoir un Maître, c’est se mettre en état de dépendance et, pour sûr, cela peut arriver. Pour moi il s’agit de l’opposé. Le Maître authentique est justement celui qui nous ramène constamment à nous-mêmes en traversant tous nos conditionnements et dépendances.

Je peux distinguer plusieurs aspects dans cette relation : Être guidé et fondre ensemble, Maître et disciple, dans la même lumière, le même amour. Voir en face de moi quelqu’un d’éveillé, c’est voir, sentir mon propre potentiel d’éveil. C’est aussi m’imprégner d’une certaine qualité d’énergie, d’une fréquence vibratoire tout à fait spécifique. Je fais l’expérience d’être nourri d’une joie silencieuse et profonde. Un parfum, une musique, une harmonie qui l’entoure, une sorte d’aura magique… Et surtout c’est accepter de fondre ensemble de cœur à cœur avec lui dans l’offrande qu’il me fait de l’état d’être dans lequel il s’est installé. Ses yeux sont pour moi une fenêtre vers l’infini. Les derniers mots qu’Osho m’a envoyés quelques mois avant son départ en réponse à une question écrite : « Chaque jour prends quelques minutes pour écouter dans le silence de ton cœur les battements de mon propre cœur. Tu es sur le chemin, tout ira bien pour toi. » Je fais de mon mieux pour m’en souvenir. De plus, le plus souvent possible, je lis quelques phrases de ses enseignements ou j’écoute sa voix dans un enregistrement audio ou vidéo. C’est un moyen de demeurer dans la même fréquence. Puis, ensemble, plonger dans le vide infini qui est amour et qui est source de toute vie.

J’éprouve souvent des sentiments mêlés envers lui: gratitude, dévotion, agacement, voire colère, et aussi crainte. Crainte d’abord d’être mal compris et jugé dans ma situation de disciple. Ce choix n’est pas rationnel et ne peut pas s’expliquer avec le seul intellect. Un élan de cœur ne peut être expliqué mais seulement vécu et ressenti. Utiliser des mots comme gratitude et dévotion évoque immédiatement une spiritualité douteuse qui mène vers des enfermements sectaires. La dévotion est un des sentiments les plus incompris alors que pour moi c’est l’un des plus merveilleux. Dans mon expérience, c’est tout à la fois élan du cœur, offrande, don de soi, gratitude, silence vibrant d’amour.

Paradoxalement, j’éprouve aussi de l’agacement et de la colère envers lui Osho et ce pour bien des raisons. Il a parfois pris des positions qui ne me conviennent pas et qui ne rentrent pas dans l’idéal que je me fais d’un Maître. Le jour où je le lui ai exprimé et alors que j’ai cru qu’il allait me faire expulser de sa communauté, il m’a simplement répondu: « Un chercheur authentique utilise toute situation pour renforcer la puissance de son observation, de son témoin intérieur. » Je n’ai pu qu’éclater de rire. J’ai réalisé que toutes les situations qu’il créait autour de lui faisaient partie d’une vaste pièce de théâtre dont le seul but était de nous réveiller. Osho est un expert de la provocation tout azimut, en commentant et critiquant des hommes politiques, en incendiant les religions traditionnelles sclérosées et sclérosantes, en proposant une spiritualité joyeuse et non ascétique, en mettant la sexualité et l’amour humain comme étape fondamentale du chemin spirituel…

La relation de disciple à Maître pose un défi fondamental, le rapport entre abandon confiant entre les mains et la guidance du Maître et le respect de son libre arbitre. Comment ne pas suivre aveuglément et rester responsable de ses actes et de ses pensées? Le Maître invite à regarder en soi pour trouver sa propre lumière et le défi est de discerner ce qui vient de mes croyances et conditionnements et qui n’est pas la vérité profonde jaillissant des profondeurs de mon être?

Lire l’intégralité de l’article

Même si j’ai vécu 10 ans proche d’Osho et si je cultive cette relation de cœur depuis son départ, je ne me considère pas moi-même comme un Maître. Pourquoi ? Parce que je ne demeure pas dans un état de paix profonde et de silence intérieure en continu. J’ai eu quelques fois dans ma vie des instants privilégiés, des étincelles de lumière où toutes mes perceptions se sont ouvertes. Je suppose que c’est ce que dans le Zen on appelle des Satoris. Mais cet état n’a pas duré plus d’une heure ou deux. Ces moments sont cependant importants parce que, d’une part ils me permettent de percevoir quelque chose de l’état de présence d’Osho, et d’autre part, ils me motivent à continuer à approfondir ma méditation.

Si je ne suis pas un Maître, qu’est-ce que j’offre ? Mon expérience personnelle, ce que je vis des enseignements des Maîtres qui m’ont aidé sur le chemin, principalement Osho, mais aussi Swami Nagendra un Yogi perdu dans les rizières de l’Inde profonde, Amma, cette mystique indienne qui ouvre ses bras à tous ceux qui l’approchent. Je transmets ma passion de la recherche. Comme le dit Kabir, « Je suis le serviteur de l’esprit de la quête ». Je fais de mon mieux pour laisser passer à travers moi les forces de guérison de l’univers pour contribuer à apaiser la souffrance insoutenable de tous les êtres sensibles.

Lire l’intégralité de l’article

Conclusion

« N’appartiens jamais à la foule;
N’appartiens jamais à une nation;
N’appartiens jamais à une religion;
N’appartiens jamais à une race.
Appartiens à toute l’existence.
Pourquoi te limiter à de petites choses ?
Quand le tout est disponible. »

OSHO (traduction de Dominique)

Nous vous proposons une conclusion sous forme de citation en écho avec l’article autour d’Osho.

Beau mois de juin avec nos propositions de séminaires à venir !

Vous nous connaissez par le site, ou vous nous avez rencontrés lors d’événements publics (salons, stages, conférences, etc.), partagez cette newsletter pour en faire bénéficier votre entourage.

Nous espérons vous revoir bientôt,

Marie-Anne Gailledrat

et Dominique Vincent.

Marie-Anne Gailledrat

06 18 07 02 34

[email protected]

Dominique Vincent

06 89 36 45 01

[email protected]

Les livres de Dominique

Partagez à vos amis
Page de Dominique
Vidéos de méditations

COPYRIGHT ©TANTRA AU CŒUR DE L’ÊTRE / TOUS DROITS RÉSERVÉS

Cet email a été envoyé à , cliquez ici pour vous désabonner.