« Quand vous êtes enraciné, vous ne faites qu’un avec le tout » Texte d’Osho

C’est seulement en développant la pleine conscience ressentie de mon existence que je deviens le Roi ou la Reine de mon propre royaume. A ma place dans l’immense symphonie de l’univers! Ce texte d’Osho est aussi bien fondamental pour comprendre la méthode du Séminaire intensif « Qui suis-Je? » que la Formation au leadership « Le Jeu du Roi/Reine ».

« La vie peut être un bonheur infini. Pourquoi est-elle devenue si ennuyeuse? Vous n’êtes pas bien posé sur le sol. Vous êtes déraciné. Déraciné, vous vivez au minimum. Et vous ne vivez vraiment que quand vous vivez au maximum.

Mes explications vont vous ouvrir à une existence au maximum.  La pensée ne peut vous offrir que le minimum. Le ressenti peut vous offrir le maximum. Par le moyen du mental, il ne peut y avoir de chemin vers l’existant. Par le moyen du cœur, c’est la seule voie.

J’existe. Sentez-le avec votre cœur. Et sentez: « Cette existence m’appartient. C’est à moi. C’est ainsi. C’est vraiment magnifique, j’existe. Sentez-le, enracinez-vous avec cela. Alors appropriez-vous, cela m’appartient, cet existant, cet être jaillissant que je suis, m’appartient. »

Vous dites continuellement : « Cette maison m’appartient, ce meuble m’appartient. » Vous n’arrêtez pas de parler de vos possessions et vous n’avez jamais pris connaissance de ce que vous possédez réellement. Vous possédez l’être tout entier. Vous possédez la capacité la plus profonde, le cœur le plus central de l’existence en vous-même.

Même de cela, attention de ne pas en faire une idée! Souvenez-vous en continuellement: « Cela m’appartient, cette existence. », et alors, vous allez sentir de la gratitude. Comment pouvez-vous remercier Dieu? Ordinairement, nos remerciements sont superficiels, formels. Et regardez combien c’est malheureux… même avec Dieu, nous demeurons formels. Comment pouvez-vous être rempli de gratitude ? Vous ne connaissez rien qui puisse générer de la gratitude.

Si vous pouvez vous sentir vous-même enraciné dans l’existence, immergé en elle, débordant de vie avec elle, et même de vous permettre de danser avec elle, alors vous sentirez : « C’est à moi, cette existence m’appartient. Tout cet univers mystérieux m’appartient. Cette existence toute entière existe pour moi. C’est un cadeau entièrement gratuit. Elle m’a créé. J’en suis une fleur. »

Cette conscience qui apparaît en vous est la plus grande floraison qui peut survenir dans cet univers. Et pour des millions et des millions d’années, cette terre préparait les conditions pour rendre votre existence possible.

« Cela m’appartient et c’est ainsi. » De sentir: « C’est cela qu’est la vie, c’est ainsi, c’est tel quel. Je m’inquiétais inutilement. Je me vivais inutilement comme un mendiant, je pensais et me positionnais inutilement à mendier. Je suis le Maître. »

Quand vous êtes enraciné, vous ne faites qu’un avec le tout, et l’existence existe pour vous. Vous n’êtes pas un mendiant. Soudainement, vous vous découvrez empereur. C’est ainsi. »

Osho, The heart Soutra,

Traduction de Dominique Vincent.