Pour une sexualité heureuse

Vivre une sexualité heureuse et épanouissante, un rêve ?

Une réalité quand je me permets de la vivre sans pression mentale, en laissant émerger moment par moment ce qui monte de mes tripes, en me laissant être agi par les forces profondes de l’instinct, de l’intuition, de l’élan amoureux. Dans le respect de l’autre et de moi-même… le mental ne mène pas la danse avec ses attentes, ses peurs, ses conditionnements et croyances: le/la faire jouir. Ne pas éjaculer trop vite. Ne pas décevoir.

Sans mental et sans tension, disponible et accueillant à l’autre et à moi-même, la sexualité fait vibrer toutes les cellules de mon corps et me mène progressivement, parfois paisiblement, parfois par des vagues déferlantes, vers une extase en expansion continue.

Comment atteindre un état sans mental ou, tout au moins, m’en défaire peu à peu?

Danser, courir, chanter, seul-e ou avec son-sa partenaire. Avant l’amour, partager en toute vulnérabilité ses peurs et ses attentes, puis déposer les armes et se livrer tel quel aux courants de la vie.

Vivre le plaisir dans la danse de l’instant apaise le côté compulsif de la sexualité et mène les amants vers des états extatiques de plus en plus vastes et profonds.

Qu’est-ce que l’extase ? Un état de pur bonheur, quand le temps s’arrête, quand toutes les cellules du corps sont éveillées et pétillent, quand l’élan du cœur est à son maximum comme suspendu dans un éternel présent qui touche à l’infini. Au-delà des mots, le vivre.

Un tel amour est le fruit d’une vie de méditation de pleine présence, de pleine conscience. En retour, l’expérience méditative se trouve nourrie par un amour vivant, vibrant, chaleureux, engagé, total… Alors la méditation, comme l’acte amoureux, n’a plus rien à voir avec un effort ascétique, elle est saveur d’instants pleinement vécus.