Spécial Coronavirus. Techniques et conseils pour rester serein et renforcer son système immunitaire

Spécial Coronavirus

Techniques et conseils pour rester serein et renforcer son système immunitaire

 J’ai mis en ligne une vidéo sur le même sujet sur notre chaîne YouTube avec plus d’indication pratiques pour les méditations et exercices.

Le mot virus, en caractères chinois, est composé de deux caractères dont l’un signifie risque, défi, et l’autre, occasion, opportunité, chance…

L’essentiel

Utiliser tout ce qui arrive pour devenir chaque jour plus conscient et plus centré. Développer la conscience, le témoin en observant attentivement ce que cela provoque en nous comme réactions physiques et émotionnelles, dans notre cœur-poitrine, dans nos tripes, notre gorge, notre ventre. Observer à chaque nouvelle qui tombe, chaque dramatisation de la situation, ce qui s’affole en nous, ce qui se redresse, notre détermination et notre courage, pour passer à travers et pour aider nos proches. Éprouvons-nous un élan de coopération et d’entraide ou celui d’accaparer les moyens de survie pour soi. Constater ces deux mouvements internes et décider ce que nous mettons en œuvre.

Des pistes pratiques

Voici quelques pistes à creuser pour renforcer notre système immunitaire. Ces pistes peuvent nous indiquer également comment nous redresser nous centrer :

  • Accepter de se reposer,
  • Des respirations spécifiques,
  • Chanter, danser,
  • Bien se nourrir,
  • Prendre quelques suppléments alimentaires,
  • S’informer sur les options de traitements et sur les recherches actuelles,
  • Faire un effort de lucidité pour ne pas se laisser emporter par le collectif…

Respirations et exercices physiques

  • Voir à ce titre les exercices dynamiques déjà mis en ligne sur notre chaîne Youtube, avec déjà une palette large de choix.
  • Marche rapide, jogging, n’importe quel sport en y mettant de l’intensité, ce qui augmente l’amplitude respiratoire et la chaleur corporelle. Le fait de suer un bon coup est un excellent indicateur que l’exercice est bon et contribue à désintoxiquer l’organisme. Au minimum une heure par jour. Les virus ne se développeraient facilement que dans un organisme chargé de toxines.
  • Cultiver un sentiment d’espace, ouvrir la poitrine, les poumons, l’abdomen en prenant des respirations profondes. Ceci renforce l’appareil respiratoire et est un antidote au confinement.
  • Réchauffer le ventre par la respiration lente dans l’abdomen, le Hara. Les bactéries, les virus, les mycoses, toutes sortes d’infection n’aiment pas, ou même ne supportent pas l’oxygène et le chaud. C’est pour cela que l’organisme augmente la température corporelle en cas d’infection. Jusqu’à un certain point, plus vous êtes en santé, plus vous aurez de la fièvre quand votre corps réagit à une infection, et c’est bien ainsi. Attention quand elles dépassent 40 degrés et quand elle est accompagnée de difficultés respiratoires.
  • Des respirations spécifiques qui viennent des traditions du Yoga Indien et Tibétain et du Qigong Chinois. En particulier des respirations avec des rétentions du souffle poumons vides et poumons pleins, dans le pranayama et les kriyas.

Vous trouverez une abondance d’exercices bien expliqués sur notre chaîne YouTube.

Chanter, danser

Alimentations saines

  • Chaud
  • Cru au maximum
  • Jus frais à l’extracteur, surtout de légumes, agrémentés de fruits pour le goût. Les jus de légumes verts sont les plus puissants mais sont parfois difficiles à boire. Pensez au brocoli, au persil, aux branches de céleri…
  • Si possible bio
  • En campagne, les légumes de son jardin et des plantes sauvages telles que pissenlits et orties…
  • Pas ou moins de sucre et de grignotage
  • Éviter, en tout cas diminuer, thé, café, chocolat, alcool, chips…

Suppléments alimentaires

Ce qui suit n’est pas une ordonnance mais une opinion personnelle basée sur une pratique de 15 ans de conseils et d’enseignement en nutrition quand j’exerçais au Canada et sur mon expérience sur moi-même et avec mes enfants. Vérifiez tout cela en conseil diététique, et en enquête sur internet.

  • Hautes doses de vit C. De 1 à 10 grammes par jour en plusieurs prises avec chaque fois un grand verre d’eau. La limite maximale vous est donnée par une réaction sans gravité de selles molles ou même de diarrhée. Ceci est fondé sur les travaux de Linus Pauling qui a reçu deux fois le prix Nobel pour ses recherches sur la Vit C.
  • Chlorure de magnésium.
  • Vit D3.
  • L’ensemble de remèdes naturopathiques en herboristerie, allant des tisanes préparées avec les plantes du jardin telles que le romarin, le thym et la sauge, et les huiles essentielles. Attention, certaines huiles essentielles très puissantes telles que le thym ou l’origan, ne peuvent être prise par voie orale sans précaution. Je privilégie souvent pour moi-même la voie cutanée qui présente un bon coefficient de pénétration sans risque d’irriter les muqueuses du système digestif. La zone la plus sécuritaire est la plante du pieds.
  • Il y a une infinité d’autres possibilités pour stimuler notre immunité, echinacée, propolis… Faites votre enquête personnelle, expérimentez.

S’informer

Pour ma part, je reste attentif aux bonnes nouvelles qui tombent ici ou là dans les médias, avec le maximum de lucidité et de bon sens. Peut-être que cela pourra m’être utile dans le futur pour prendre les bonnes décisions pour moi ou pour ma famille. Voilà ce que j’ai glané ces derniers jours.

  • Une équipe médicale autour du docteur Michel Chrétien à Montréal expérimente la Quercétine, un extrait de plantes qui a déjà fait ses preuves contre différents virus. En attente de résultats en Chine. Serait absolument sans danger. Pourrait être pris en préventif.
  • Une équipe de chercheurs de Marseille dirigée par le professeur Didier Raoult expérimente avec l’hydrochloroqine, un médicament antipaludéen bien connu et présentant relativement peu d’effets secondaires, en association avec l’antibiotique azithromycine. Les résultats préliminaires sont excellents, chute complète de la charge virale en cinq jours, donc chute des risques de contagion. Ces résultats, s’ils se confirment, pourraient réorienter la politique sanitaire. Plutôt que le confinement, un test pour tous ceux qui présentent des symptômes, un traitement immédiat avec peu d’effets secondaires pour ceux qui sont positifs. D’après le professeur Raoult, pas besoin d’un vaccin, le traitement est là simple et efficace. Les vidéos des conférences de ce professeur sont disponibles sur internet. Vous les trouverez facilement.

La voie du cœur

Pour terminer, nous vous recommandons de pratiquer la méditation d’Atisha ou Tonglen sur notre chaîne YouTube. La psycho-immunité, cela existe. Plus vous vivez des émotions et des attitudes intérieures de générosité et de gratitude, plus votre système immunitaire est vaillant et mieux votre entourage se porte en votre présence.