PARTIE 1. Pourquoi s’intéresser à Gorakh Nath et à son enseignement ?

S’intéresser à un maître mythique du moyen âge indien peut sembler réservé aux érudits ou à quelques passionnés du Yoga. Pour moi, la perspective est beaucoup plus vaste. Gorakh (ou Goraksa) montre une voie possible pour tous ceux qui sont en recherche de sens, en recherche d’Absolu. Il s’adresse à ceux qui ne peuvent se suffire d’une banalité quotidienne qui se réduit à travail, argent, famille, transport, consommation. Il s’adresse aux passionnés de la quête de sens comme aux désespérés d’une vie sans issue qui sont prêts à tout risquer, même leur vie, pour ouvrir enfin une porte à la transcendance de l’existence.

Ma quête sur les traces de Gorakh

Les temples de Khajuraho

Cette quête qui m’habite depuis l’enfance m’a conduit, en passant par une vie de religieux catholique, au Yoga, au Tao, au Tantra, aux méditations bouddhistes et autres. Elle m’a conduit en Inde aux pieds du Maître Osho dont j’ai suivi et suis encore les enseignements et les pratiques.

Après qu’il ait quitté son corps, j’ai eu la curiosité de voyager à travers l’Inde à la recherche des sources de son enseignement. Une affirmation d’Osho m’a beaucoup intriguée, celle de placer un inconnu pour moi, Gorakh Nath, parmi les maîtres les plus importants de l’histoire de l’Inde, à l’égal de Bouddha ou de Kabir. Dans mes pérégrinations sur les pas d’Osho, je suis arrivé à Khajuraho, une ancienne ville sainte entièrement dédiée à la voie tantrique. J’y ai rencontré Swami Ganga, un natif de cette ville, qui a accompagné Osho, alors dans la vingtaine, dans ses méditations au cœur de cette cité en ruine. Ganga a pris le temps de me guider et de m’initier aux messages et aux énergies inscrites dans la pierre des temples selon les perceptions d’Osho.

D’après Osho et Ganga, Khajuraho est l’expression la plus élaborée qui soit du message des Naths, en particulier de Gorakh. Le séjour dans ces temples m’a profondément impacté et transformé dans l’expérience de mon corps et de mes énergies, particulièrement en ce qui concerne la relation entre l’énergie, la sensualité et la transformation alchimique.

C’est dans cette ville que j’ai saisi combien l’œuvre d’Osho, sa façon de concevoir et de conduire les communautés qu’il a constituées autour de lui, ont été inspirées par Gorakh et Khajuraho. Par-dessus tout, j’ai compris beaucoup de la logique énergétique des méditations qu’il a élaborées en tant que mise à jour des enseignements traditionnels des Naths.

Mes sources pour étudier Gorakh Nath

Pendant longtemps, près d’une quinzaine d’années, je n’ai rien trouvé en français sur le sujet des Nath et de Gorakh. J’ai passé beaucoup de temps à rechercher les écrits en anglais et à en expérimenter le contenu. L’essentiel de mes réflexions et de mes explorations de pratiques méditatives se sont faites sur la base du livre de Akshaya Kumar Barnejea, the Philosophy of Gorakh Nath.

Puis est paru la traduction anglaise d’une série de discours d’Osho sur Gorakh qu’il a prononcée en Hindi: Die, oh Yogi Die, livre merveilleux pour sentir le côté poétique de l’approche mystique de Gorakh. Il est resté à mon chevet pendant plus de deux ans. Quelques lignes par jour à savourer, impossible d’avancer plus vite !

Enfin, tout récemment, fin 2019, j’ai découvert le site français de Tara Mikael et deux livres de Colette Poggi. J’ai ainsi pris connaissance, sur ce site, de l’interview d’un Yogi d’origine russe, initié dans la lignée des Naths, Matsyendranath Maharaj, qui situe magnifiquement l’essence du courant des Naths. J’espère le rencontrer un jour pour apprendre directement de lui. Il m’apparaît comme un des Maîtres actuels de cette lignée. Quant aux livres de Colette Poggy, j’ai enfin trouvé quelque chose de substantiel écrit avec érudition et passion, un mixte rare. Ce qui m’anime dans mes lectures n’est pas de développer des connaissances historiques ou philosophiques mais d’affiner ma compréhension du corps énergétique et des moyens qui peuvent conduire à l’éveil.

Références bibliographiques :
BANERJEA Akshaya Kumar. Philosophy of Gorakhnath. Motilal Banarsidass. 1962
OSHO. Die O Yogi Die, talks on the great master, Gorakh. Full Circle. 2010
POGGI Colette. Goraksa, Yogin et alchimiste. Les deux océans. 2018
POGGI Colette, BORNSTAIN Claire. L’alchimie du Yoga selon Goraksa. Les deux océans, 2019

PARTIE 1. Pourquoi s’intéresser à Gorakh Nath et à son enseignement ?

PARTIE 2. Qui est Gorakh Nath, quelle est sa vision du monde et son approche du corps humain ?

PARTIE 3. Méditer avec Gorakh Nath : un parcours de Tantra Yoga selon Gorakh explicité et actualisé par Dominique Vincent à partir de l’enseignement d’Osho et de sa propre expérience.

Les enseignements de Gorakh Nath en vidéo