Sons et voix


Coussin méditation rose

Durée :

Lieu :

Une heure quand vous utilisez la musique spécifique du monde d’Osho.

Un lieu tranquille où vous ne serez dérangé sous aucun prétexte.

Nadabrahma, l’ouverture de la flûte intérieure

Comme un bambou vide,

Le bambou vide devient une flûte, et Dieu y joue sa mélodie.

Voici une méditation traditionnelle tibétaine qui utilise le son AUM. Son nom, Nadabrahma, est composé de deux mots sanscrits, Nada, l’énergie qui circule dans le corps et Brahma, le souffle, l’âme, la conscience universelle, le dieu créateur. Il s’agit d’une technique aussi agréable que puissante qui permet de revitaliser et d’harmoniser tous les niveaux de notre être. Elle est particulièrement indiquée quand nous sommes fatigués et malade. Dans tous les cas, elle recharge nos batteries. Elle peut être pratiquée seule ou avec un partenaire amoureux.

  1. Écoutez la musique divine
    Asseyez-vous confortablement sur un coussin, un banc de méditation, ou même une chaise, la colonne vertébrale bien droite. En gardant la bouche fermée, commencez à émettre le son AUM sans forcer mais avec suffisamment de force pour que vous sentiez tout votre corps vibrer des pieds à la tête. Ecoutez le son comme vous écouteriez Dieu lui-même. En fait, c’est Dieu lui-même puisque vous êtes son expression, sa respiration, son chant, sa musique… En Inde, on dit que la création est Leela, c’est à dire le jeu, la danse cosmique de la divinité. En chantant le AUM, vous offrez votre corps pour qu’il devienne un bambou vide, une flûte offerte au souffle divin.
  2. Donner et recevoir
    Le Maître Osho a inspiré une musique pour cette méditation connue sous le nom de ‘Osho Nadabrahma Meditation’. Il suggère de la faire en trois étapes. D’abord le son AUM pendant une demi-heure. Ensuite, amenez vos mains paumes tournées vers le ciel juste devant votre plexus solaire et effectuez des cercles avec une lenteur extrême en étendant bras et mains à l’horizontale en avant puis en les ouvrant au maximum sur les côtés tout en les ramenant vers le plexus. Après avoir fait ce mouvement pendant sept minutes, tournez les paumes vers la terre et inversez la direction du mouvement pour sept autres minutes. Dans la première partie du mouvement, sentez que vous offrez votre énergie à l’univers et dans la deuxième, que vous vous rendez disponible à tout ce que l’univers vous offre. Pour la troisième étape, restez assis ou étendez-vous sur le dos et ne bougez plus. Vous restez intensément attentif à la vibration de la vie en vous.
  3. Avec un partenaire
    Vous vous asseyez l’un en face de l’autre en vous tenant les mains ou dans la position tantrique du Yab-Yum : la femme assise sur les cuisses de l’homme lui-même assis en tailleur. Elle enlace l’homme de ses jambes. N’oubliez pas de créer l’espace sacré de la rencontre, par exemple en vous mettant au centre d’un beau tapis, une chandelle aux quatre coins. Enveloppez-vous dans un grand châle et brûlez votre encens favori. Sentez vos deux corps devenir la même vibration. Votre relation amoureuse s’ouvrira à de nouvelles dimensions, à l’infini

Chants sacrés, mantras, Zikr…

Le chant sacré accompagné ou non de danses ou de mouvements rituels, les récitations rythmées et mélodiques de prières, de psaumes, de formules codifiées, est présent dans toutes les traditions sur tous les continents. Dépendant de votre inclination, vous pouvez choisir dans un vaste choix. Ce qui différencie un chant sacré d’un chant profane est la recherche de l’équilibre intérieur, de l’harmonisation énergétique, de l’ouverture du cœur et, finalement, du silence et de la paix intérieurs. En Inde, il est dit que la musique habituelle blesse le silence mais que la véritable musique le dévoile. Chanter le son AUM seul ou à plusieurs, est une tentative de se reconnecter avec la source même de toutes les vibrations de l’univers.



sensorielles



bandeauvers