Notre Éthique


Notre éthique est fondée sur la conscience et l’amour, sur la bienveillance, le respect et la compassion. Cette éthique imprègne notre animation, notre accompagnement comme nos enseignements. Dans nos séminaires, nous invitons les participants à se dévoiler – d’une certaine façon – à se mettre à nu. Pour nous, cela n’est pas la nudité physique. Se mettre à nu, c’est inviter chacun à se dévoiler le plus honnêtement possible, en partageant ses ressentis, ses fragilités, ses hontes et ses souffrances, et seulement dans la mesure même où il est prêt à le faire. Nous respectons l’intimité et la pudeur de chacun. Nous nous efforçons dès le départ de créer un climat d’acceptation et de respect mutuel qui permet cette ouverture. Quand quelqu’un se sent libre de vivre ses émotions, de mettre des mots pour les partager, cela enclenche un profond processus de guérison.

Un des premiers contrats clairs que nous établissons entre les membres d’un groupe, est celui de la confidentialité, ne révéler à l’extérieur ni le nom des autres participants, ni ce qu’ils ont vécu au cours du séminaire. La confidentialité à l’intérieur même du groupe consiste à ne pas parler d’une tierce personne sans sa présence. Aucune violence contre un autre ou contre soi-même, même verbale n’est tolérée. Si un participant émet le moindre jugement sur une autre personne, il est invité à considérer qu’il s’agit très probablement d’une projection qui le concerne lui-même en premier chef. Cela n’empêche pas l’expression de nos émotions pour mieux les comprendre et mieux les assumer, bien au contraire. Cela se fait toujours dans un cadre bienveillant et sécurisé.

Nos interventions, tant au cours des séminaires que des entretiens individuels et de couple, ont une portée thérapeutique. Il s’agit, en premier chef, de guérir des traumas, des manques d’amour, des aléas vécus dans notre enfance, et ensuite, dans nos relations passées, amoureuses et/ou professionnelles, amicales, familiales, deuils. Cela peut inclure jusqu’aux souffrances généalogiques de nos familles, de nos ancêtres… Nous avançons au rythme de chaque personne et de son intention exprimée.

Nos interventions ont aussi une portée spirituelle ou trans-personnelle qui dépasse le niveau de la thérapie dont le but est primordialement de soulager la souffrance. Nous reconnaissons le caractère sacré de chaque personne, de la relation amoureuse, de l’amitié, et aussi de l’environnement, de la terre, de l’univers mystérieux et immense, multidimensionnel, dans lequel se jouent nos aventures de vie spécifiques à chacun. Au-delà de la thérapie, nous invitons chaque personne à découvrir et à développer ce qu’elle est véritablement dans toutes les dimensions de son être.

A la fin de chaque séminaire, nous offrons aux participants, si le besoin s’en fait sentir, la possibilité d’un entretien téléphonique gratuit pour les aider à intégrer leur vécu séminaire et post-séminaire. Cette possibilité ne vise pas à remplacer et se révèle complémentaire de tout processus thérapeutique suivi par ailleurs.

Nous évitons de toutes nos forces tout jugement sur les personnes, tout a priori sur le chemin que chacune doit découvrir par elle-même, tout système de valeurs préexistant. Nous le répétons, les valeurs fondamentales sont la conscience et l’amour. Quand cela est reconnu et vécu en vérité, il n’y a plus besoin à proprement parler de morale prédéfinie.

Notre approche est multi-référentielle. Elle se nourrit à des sources variées, la psychologie occidentale bien sûr, mais aussi les traditions orientales et extrême-orientales, Tantra-Yoga, Soufi, Bouddhiste, chamanique, et, au-delà des traditions, dans l’essence de nos vécus intérieurs. Nous avons rencontré avec bonheur plusieurs maîtres, mais nous n’appartenons à aucune école ou église particulière. Notre enfance a été bercée par le christianisme mais nous avons passé toute notre vie à nous ouvrir, et à faire des liens entre toutes les traditions que nous rencontrons, à en chercher et à en vivre l’essence.

Selon la devise des thérapeutes d’Alexandrie, nous offrons ce que nous sommes.