Séances Individuelles


Séances de thérapie psychocorporelles et transpersonnelles

avec Dominique Vincent et Marie-Anne Gailledrat

Nous offrons plusieurs types de séances individuelles et de couples :

Accompagnements réguliers

Dominique en séance individuelle

Dominique en séance individuelle

L’accompagnement régulier se fait sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois ou plusieurs années. Cet accompagnement vous aide :

à mieux vous connaître, à reconnaître et guérir vos traumatismes, à mieux gérer votre vie affective, à découvrir votre intériorité

Cela est particulièrement important en périodes de crises, deuil, séparation, changements professionnels… Nous disposons de nombreux outils, allant de la situation classique de thérapie en face à face, à la respiration consciente, au dialogue avec l’enfant intérieur, aux visualisations, à des techniques corporelles de bioénergie, de massages énergétiques…

Accompagnements pour couples

Séance de couple avec Marie-Anne

Séance de couple avec Marie-Anne

L’accompagnement pour couples peut se décliner en plusieurs séances occasionnelles ou régulières. Cet accompagnement vous aide, en couple, à comprendre les enjeux de votre relation, à vous dire et à communiquer en intégrant de nouvelles attitudes.

L’occasion de ces entretiens peut être la perte de désir, les conflits, toute matière qui peut mettre le couple en danger… ou tout simplement l’envie d’aller plus loin pour rendre votre vie de couple plus savoureuse, plus créatrice, génératrice de bonheur.

Supervision

Ces séances, individuelles ou de groupe, s’adressent : aux psychothérapeutes, psychologues cliniciens, médecins, paramédicaux, coachs ayant une formation professionnelle sérieuse à la relation d’aide, et exerçant auprès d’individus et de groupes.

Possibilité de séances par téléphone ou Skype


Pratiquer la thérapie trans-personnelle

Se former pour devenir thérapeute ou enseignant trans personnel, pratiquer en tant que tel, signifie s’engager dans un authentique chemin spirituel, quel qu’en soit la dénomination particulière. Nous devons avoir suffisamment progressé sur ce chemin et avoir traversés des étapes importantes de réalisation intérieure. Sans cela, nous ne ferions que prétendre en nous présentant comme praticien trans personnel. Notre être profond, au-delà des prétentions de l’Ego, doit devenir le thérapeute et aussi l’enseignant. Nos clients comme nos étudiants deviennent alors automatiquement des thérapeutes et des enseignants là où ils se trouvent dans leur vie quotidienne, qu’ils le soient professionnellement ou non, par ce qu’ils rayonnent grâce à leur transformation intérieure. Ce rayonnement signe leur guérison complète.

mains

La devise des thérapeutes d’Alexandrie était : « Donne ce que tu es ». Pour eux, la thérapie est un acte religieux. Le thérapeute se considère le serviteur de ceux qu’il reçoit et doit être le représentant incarné de la bonté parfaite qui est un attribut divin. Dans l’exercice de ses fonctions, il est médecin de l’âme et serviteur de Dieu. A l’origine, le thérapeute est tout simplement un cuisinier qui prépare et sert la nourriture avec amour.
Pour aller plus loin, le document pdf « Les Thérapeutes d’Alexandrie » par Jean-Yves LELOUP


La guérison

Nous vous rappelons que notre travail, de par ce que nous sommes, Marie-Anne et Dominique, contient toujours une dimension trans-personnelle ou spirituelle. Cependant, qu’il soit bien clair que nous ne nous n’appartenons à aucun groupe religieux particulier. Nous nous nourrissons évidemment dans de nombreuses traditions avec lesquelles nous nous sentons profondément connectés, Tantra, Bouddhisme Tibétain et Zen, Hindouisme de l’Inde et de Bali, Soufisme, Chamanisme Sibérien, Africain et Américain, Christique…

Pour nous deux, Dieu n’est pas une personne ou un « être » en dehors de nous, autre que nous. Dieu est un « état d’être », une fréquence particulière, la note fondamentale dont nous sommes chacun une expression particulière et unique.
Cette fréquence est ce que nous appelons l’Amour. Commencer à appréhender cette fréquence peut être très déstabilisant, très douloureux par la sensation de manque qui prend possession de tout notre être. « Je me sens déconnecté de ce que je suis vraiment. Je meurs de cette absence à moi-même comme un poisson se meurt hors de l’eau. » C’est à ce niveau que réside la cause la plus profonde de la maladie mais aussi le dynamisme qui mène à la guérison. Grâce à cette souffrance, le processus de guérison peut commencer mais il va falloir nous y livrer, nous y investir totalement. Paradoxalement, ce processus exige toute notre volonté, tous nos efforts, en même temps que toute notre confiance, toute notre acceptation.

Les pratiques de méditation, les chants, la musique, en fait toutes les formes d’art, sont une tentative souvent peu consciente de nous (ré)harmoniser sur cette fréquence divine fondamentale. Pensez à la construction de nos cathédrales, à celle du Taj Mahal, à la musique de Mozart…

Quand nous aimons, quand nous ressentons de la compassion, nous nous établissons dans les harmoniques de cette note fondamentale. En langage scientifique on parle de cohérence cardiaque. C’est le facteur le plus important de guérison que nous connaissions.